Concerts

Au 19PaulFort, nous restons fidèles aux artistes qui se sont déjà produits dans ce lieu, mais la programmation reste ouverte aux nouveaux talents.

Le prochain concert sera annoncé ici

Le dernier concert a été annulé
pour cause de confinement

Chers amis
Le voyage de Tony Malaby est supprimé ce qui a pour conséquence d’annuler la tournée européenne du trio Malaby-Dumoulin-Ber, et donc le concert du 20 mars au 19 rue Paul Fort.
Nous espérons pouvoir reprogrammer ce concert à une date ultérieure.
Avec tous nos regrets,
Bien amicalement
Hélène

le trio

Tony MALABY – Jozef DUMOULIN- Samuel BER

saxophone – clavier – batterie

À seulement 22 ans, le batteur belge Samuel Ber est à compter parmi les personnalités précoces. Par ses capacités techniques bien entendu (élève de Teun Verbruggen, Dré Pallemaerts, Eric Thielemans ou encore Stéphane Galland, il a récemment joué au côté de Jean-Jacques Birgé et Antonin-Tri Hoang) mais surtout par sa capacité à mener à bien un projet artistique parfaitement mature dont témoignent deux disques récents signés de sa main.
Sur Maps & Synecdoche, il est à la tête d’un trio qui compte en ses rangs le saxophoniste ténor Tony Malaby et le claviériste Jozef Dumoulin. Le grain épais et la puissance de jeu de l’Américain font évidemment merveille et constituent la porte d’entrée la plus immédiate pour cette musique libre qui ne se satisfait pas de la demi-mesure. Malaby laboure en tous sens des gammes qu’il semble réinvestir à chaque nouveau disque et parvient à dérouler une pensée profuse malgré un style désormais connu mais toujours autant apprécié. Collé à sa colonne d’air, le batteur tient une rythmique lourde sauvagement martelée et, dans le même temps, propose des ornements aux cymbales qui apportent un contrepoint métallique et subtil à l’entité qu’il forme avec le saxophoniste.
En contraste à ces ambiances terriennes quoique d’un premier abord discret, les sonorités électroniques de Dumoulin instaurent un climat lunaire qui conduisent le trio vers des régions inexplorées qu’il investit avec le même enthousiasme. Peu à peu, en donnant de l’épaisseur à ses propositions, le claviériste rajoute de la densité à une musique qui n’en manque pourtant pas et repousse encore un peu plus loin son expressivité. La plupart des compositions sont signées Samuel Ber qui joue sur tous les tableaux. Aussi à l’aise dans le sens de la repartie que parfait coloriste si besoin. Le disque prend soin de jalonner les parties en surchauffe de pastilles texturées qui évitent de rester trop étroitement dans une esthétique jazz.

« Tony Malaby est probablement une des figures marquantes du saxophone et, plus globalement, du jazz de ces quinze dernières années. Que ce soit sur les albums parus sous son nom ou au travers des très nombreuses collaborations qui jalonnent sa carrière, le géant de l’Arizona nous réjouit régulièrement : sonorité magnifique, puissante, rauque, déchirée ; discours d’une construction et d’une grande cohérence, Malaby est une sorte d’« instant composer”. » Citizen Jazz.

Jozef Dumoulin est connu pour son approche ouverte et lumineuse du piano et de la musique
 en général, toujours ancré dans la tradition sans en être alourdi.
Il a enregistré et tourné avec les meilleurs musiciens dans le domaine du jazz,
 de la musique improvisée, du rock et de la musique traditionnelle.

À seulement 22 ans, le batteur belge Samuel Ber est à compter parmi les personnalités précoces. Par ses capacités techniques bien entendu, mais surtout par sa capacité à mener à bien un projet artistique parfaitement mature dont témoignent deux disques récents signés de sa main.
Samuel Ber: « Je compose pour susciter l’improvisation »