SAGNES François •

François Sagnes – Photographie Bogdan Konopka

François SAGNES

Photographe


> english below

 

François Sagnes est né en France en 1952. Vit à Paris.
Etudes de Lettres classiques, puis d’Arts plastiques. A enseigné les arts plastiques, la photographie et le dessin.
Après des débuts par la gravure, pointe sèche et burin, il se consacre depuis 1977 à un travail centré sur la pratique de la photographie. La photographie étant choisie pour ce qu’elle contraint à faire face à la matérialité du corps des choses, tout en exigeant une transcription plastique avec un médium sans épaisseur.
A l’écart des questions “d’instants décisifs“ et de toute recherche d’une “vision subjective“ ou d’une “vision d’auteur “, quel face à face avec le réel la photographie permet-elle d’approfondir ? Afin de pouvoir dépasser tout rapport anecdotique au monde, les motifs sont choisis pour ce qu’ils concentrent d’une apparente fixité. Les modalités de prises de vues, essentiellement à la chambre photographique sur trépied, ainsi que celles du tirage des épreuves argentiques, sont celles du temps long de l’observation, de l’imprégnation, de la réflexion et de la mise en forme.
L’ensemble du travail peut être réparti sur deux registres principaux qui sont développés en parallèles :
– Des séries de photographies dans un face à face avec la matière minérale brute, la pesanteur et la lumière dans des carrières de marbre blanc de Carrare, de pierre grise en Belgique, de calcaire en Bourgogne, pour un travail ancré dans les problématiques du dessin, de la gravure et de la sculpture.
– Des séries de photographies de sculptures et de constructions sur des sites dans lesquels la pierre et la sculpture sont au centre du paysage (Égypte, île de Pâques, Pétra, monastère de Saint-Siméon le stylite en Syrie, Jardin de Bomarzo en Italie, sites de mégalithes au Laos, etc.) Chacune de ces séries s’applique à mettre en forme un regard sur la sculpture dans les espaces qu’elle habite et à les désencombrer d’un trop connu et d’un trop vu pour en revenir au plus élémentaire de la perception.

François Sagnes was born in France in 1952 and lives in Paris. He studied Literature, then Fine Arts. He has taught Art, photography and drawing.
After beginnings in engraving, he has been dedicating his work to the practice of photography since 1977. Photography is chosen for its constraints to face the materiality of the body of things, whilst requiring a plastic transcription with a two-dimensional medium.
Beside the questions of «the decisive moment» and of any search for a «subjective photography » or of an “auteur’s vision”, what collision with reality does photography allow to deepen?
In order to go beyond any anecdotic link to the world, subjects are selected for what they concentrate in apparent fixity. The shooting modes, essentially in a large-format view camera on tripod, as well as the processing of silver halide prints, are those of the long time of observation, of impregnation, reflexion and shaping.
The whole of the work can be split into two main registers, which are developed in parallel :
– Series of pictures in a face-to-face with the mineral raw material, gravity and light in quarries of white marble in Carrara (Italy), of grey stone in Belgium, of limestone in Burgundy, for a work that is embedded in the study of drawing, engraving and sculpture.
– Series of pictures of sculptures and buildings on sites where stone and sculpture are at the centre of the landscape (Egypt, Easter Island, Petra, monastery of Saint-Simeon the Stylite in Syria, Bomarzo gardens in Italy, sites of megaliths in Lao, etc…) Each of these series applies itself in shaping a look at sculpture in the spaces it inhabits; in de-cluttering such spaces from what is known or too often seen in order to return to what is most elementary in perception.

ÉDITIONS / PUBLICATIONS
Bomarzo ; 92 photographies de François Sagnes précédées d’un essai de Gilles Polizzi, éditions Créaphis, Paris, 2016 ; Ile de Pâques ; éditions Créaphis, Paris, 1988, (textes de José Garanger, François Sagnes, Jean-Pierre Nouhaud, Anne Delahaye) ; Die Osterinsel ; éditions Schirmer/Mosel, Munich, 1990, (texte de Hans-Jurgen Heinrichs.) ; Le Voyage immobile ; éditions Créaphis, Paris, 1989 (Texte de Jean-Luc Parent) ; Le Jardin du Rayol, éditions Marval, collection Littoral, Paris, 1992 (Texte de Gilles Clément).

PRINCIPALES SÉRIES DE PHOTOGRAPHIES / MAJOR PHOTOGRAPHY SERIES
Morphogenèses (2011 – 2012). Le Jardin de l’ombre (2008 – 2009). Marbres II (2005 – 2007). Marbres I (1990 – 2014). Mégalithes du haut-Laos, plaine des jarres et pierres dressées (2005 – 2008). Le Jardin de Bomarzo (1990 – 2004). Birmanie – Paris, autour de séances de dessin de Jean-Paul Huftier (1990 – 1993). Salins (1992). Le Jardin du Rayol (1991 – 1992). Qalaat Semân, (à Saint-Siméon le stylite), Syrie (1991). Petra (1991 – 1992). Egypte – blocs épars (1982 – 1991). Ile de Pâques (1984 – 1986).

COLLECTIONS PUBLIQUES / PUBLIC COLLECTIONS
Bibliothèque Nationale, Paris ; Société Française de Photographie, Paris ; Maison Européenne de la Photographie, Paris ; Fond National d’Art Contemporain, Paris ; Musée d’Art Moderne et Contemporain, Strasbourg ; Musée des Beaux-Arts, Nantes ; Musée Henri Martin, Cahors ; Conservatoire national du Littoral ; F.R.A.C. Basse-Normandie et Languedoc-Roussillon ; Artothèques de Strasbourg, Nantes, Caen, La Rochelle; Centre méditerranéen de la photographie, Bastia.

DERNIÈRES EXPOSITIONS / RECENT EXHIBITIONS
L’œil du collectionneur, Focus 2 ; Musée d’art moderne et contemporain, Strasbourg, 2016 – 2017. Jardin dévoilé de la base sous-marine ; Base sous-marine de Bordeaux, 2015. Marbres, Arrêt sur l’image galerie, Bordeaux, 2015 (Exposition personnelle/ Personal exhibition). Bordemer, une sélection de la collection photographique du Conservatoire du Littoral ; Ecole Nationale Supérieure d’Architecture Paris- Val de Seine, Paris-photo, 2014. Seuils, Galerie In extremis, Strasbourg, 2012 (Exposition personnelle/Personal exhibition). Le Jardin de l’ombre, Arrêt sur l’image galerie, Bordeaux, 2011 (Exposition personnelle / Personal exhibition).

F. Sagnes ; Bomarzo, La nymphe endormie.

 

F. Sagnes ; Bomarzo, Bocca dell’Inferno.

 

F. Sagnes. Pégase et la tortue.

 


Cet artiste à participé au 19PaulFort à :
> L’exposition Le Jardin de Bomarzo du jeudi 4 mai au dimanche 21 mai 2017