LE GUERNEC Anne –

Anne Le Guernec

Comédienne, metteur en scène

C’est avec les classes à horaires emménagés du lycée Racine qu’elle découvre le théâtre .
Formée au cours Florent , elle suit ensuite les cours de Madeleine Marion avec qui elle joue dans La Cerisaie de Tchekhov et dans La Dame de la mer de Ibsen mis en scène par Jean-Claude Buchard à la Grande Halle de la Villette. Après une licence d’études Théâtrales, elle travaille avec Jean-Luc Moreau, Stéphanie Loîk, Margarita Mladenova et Ivan Dobtchev du Sfumato de Sofia (La Cerisaie pour le Festival d’Avignon 1996), Marcela Salivarova-Bideau,François Kergourlay, Jeanne Moreau (Un trait de l’Esprit au Théâtre National de Chaillot), Anne-Laure Liégeois (Embouteillage, Dom Juan, ça), Isabelle Starkier (Le Bal de Kafka de Timothy Daly), Brigitte Jacques-Wajeman (Tartuffe de Molière et Tendre et Cruel de Martin Crimp au Théâtre de la Ville, Edmunds Freibergs (Oncle Vania de Tchekhov), et Guy-Pierre Couleau (Le Baladin du Monde Occidental, Les Justes de Camus, Les Mains sales de Jean-Paul Sartre au Théâtre de l’Athénée – Louis Jouvet) .
Au cinéma, elle tourne avec Peter Werner (Doorways écrit par G.R.R. Martin)  Serge Gainsbourg, Jean Becker (Les enfants du Marais, La tête en Friche) et récemment avec Anne Cissé.
Membre de l’ensemble artistique de la Comédie de l’Est, elle a joué dans Hiver de Zinnie Harris (mise en scène de Guy-Pierre Couleau) et dans Les Bonnes de J.Genet (mise en scène de Guillaume Clayssen).
Elle donne des Master Class de Jeu d’acteur à de jeunes chanteurs lyriques et à mis en scène les chanteurs de l’Opéra Studio de l’Opéra du Rhin dans plusieurs Opéras.
En 2014, elle joue les rôles d’Agrippine et de Bérénice dans Britannicus et Bérénice de Racine mis en scène par Xavier Marchand au Théâtre de la Criée à Marseille.
En 2015, elle crée Requiem de H. Levin dans une mise en scène de Cécile Backès au C.D.N. de Béthune, puis Intrigue et Amour de Schiller dans une mise en scène d’Yves Beaunesne pour le Théâtre du Peuple de Bussang et le Théâtre 71 de Malakoff.
En 2016 elle reprend Huis Clos de Jean-Paul Sartre à l’Atalante et en tournée internationale et joue Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare dans une mise en scène de Guy-Pierre Couleau. Elle est Elizabeth Woodville dans Les Reines de Normand Chaurette que Elisabeth Chailloux a mis en scène à la Manufacture des Œillets de Ivry en Janvier puis Décembre 2018.
Depuis 201 , elle enseigne à Sciences Po un atelier artistique. Elle a joué cette année Déjeuner chez Wittgenstein de Thomas Bernhard au Théâtre Poche Montparnasse.
Elle prépare actuellement le solo Chambre 2 d’après le roman de Julie Bonnie pour une création en 2020.


Cette artiste a participé rue Paul Fort à :

Un spectacle musical, Claude Debussy, Regard de femmes, le 30 novembre 2019.
> Lien vers le spectacle

Un évènement en juin  2011 : concert « Giacometti, portrait de james Lord »
> Lien vers le concert