SLUCHIN Naaman •


Naaman Sluchin

Violoniste

Né dans une famille de musiciens, Naaman Sluchin s’est tout naturellement dédié au violon. Il est un passionné de nouveauté et de diversité, et cela se reflète tout au long de sa carrière artistique.
Pendant sept ans, il fera partie du quatuor Diotima (qu’il quittera en 2011). Brassant les répertoires classiques et surtout contemporains, avec une multitude de créations, le quatuor se sera produit dans les salles et festivals les plus prestigieux, et aura enregistré des disques acclamés par la critique, notamment Musique Américaine (Reich-Crumb-Barber) produit par Naïve en octobre 2011 ainsi que les Quatuors de Janacek (diapasons d’or de l’année, choc de classica).
2013-2014 se révèlera une saison de renouveau pour le violoniste franco-israélien. Invité en tant que violon solo dans divers projets d’orchestre, notamment avec la Chambre Philharmonique ou le Dresden Festspielorkester, il poursuivra l’aventure en duo avec Dana Ciocarlie, son ensemble de chambre Talisma (spécialisé dans le répertoire romantique sur instruments d’époque), ainsi que le groupe NASDAK, (qui mêle le classique à la musique Klezmer).

SluchinC’est aux côtés de la comédienne Mélanie Doutey que Naaman se produira pour la troisième saison consécutive dans le spectacle musical « Haim, à la lumière d’un violon » donné pour 15 représentations exceptionnelles à la Salle Gaveau.

Depuis 2010, Naaman Sluchin consacre aussi son temps à l’enseignement en intégrant le Conservatoire royal de Bruxelles. Parallèlement, il poursuit des études de violon baroque au sein de la classe d’Amandine Beyer, à la Schola Cantorum de Bâle.
Cette tendance à l’éclectisme, Naaman l’a eu tout au long de ses études : il a construit sa technique en étudiant à la fois l’école violonistique russe (avec B. Garlitsky) au CNSM de Paris, l’école américaine à Bloomington ainsi que de la Juilliard School de New York (avec M. Fried et D. Weilerstein), sans oublier la célèbre école franco- belge dans la lignée directe de l’enseignement d’Eugène Ysaye (avec Y. Kless).

Naaman joue selon les répertoires et envies sur un violon de Carlo Antonio Tononi de 1725, en alternance avec un violon américain fabriqué pour lui en 2008.

Carlo Tononi
Luthier

Né à Bologne en 1675, Carlo Tononi a été formé par son père, Johannes Tononi, avec lequel il a travaillé dans l’atelier familial à Bologne jusqu’à la mort de celui-ci, en 1713. Après ce décès, il s’est installé dans le plus important centre musical de l’Italie, Venise. À la fin du XVIIe siècle, Bologne était un grand centre artistique réputé, et spécialement pour les instrumentistes à cordes, car c’était la ville où résidait Arcangelo Corelli. Mais, au début du XVIIIe siècle, Venise est devenu un centre culturel plus important (pour la musique et la lutherie). Carlo Tononi s’est donc installé à Venise vers 1713-1716, où il est devenu un des facteurs les plus connus de la nouvelle école vénitienne,


Cet artiste a participé rue Paul Fort à :

Un concert en duo, intégrale des œuvres pour violon et pianoforte de Schubert, avec Piet Kuijken le 13 mai 2018
> Lien vers le concert
Un concert en trio (Ensemble Talisma avec Amy Norrington, violoncelle et Piet Kuijken, piano), le 15 novembre 2015
> Lien vers le concert
Un concert dans le cadre du « Quatuor Sésame », avec Olivier Manoury, le 4 novembre 2015
> Lien vers le concert
Un concert dans le cadre du « Trio Saulys », le 24 novembre 2014
> Lien vers le concert
Un concert « Les Variations Goldberg » le 1er juin 2013
> Lien vers le concert
Un concert en duo avec la pianiste Dana Ciocarlie le 17 décembre 2013
> Lien vers le concert
Deux concerts en duo (Ensemble Talisma) avec le pianiste Piet Kuijken sur instruments d’époque les 10 et 11 avril 2014 dans le cadre de l’exposition « Motifs placés ; figures libres »
> Lien vers le concert